Les mèmes : un espace de combat efficace et plus sûr pour les féministes

Sur les réseaux sociaux, impossible de passer à côté des mèmes, images humoristiques détournées à l’infini et souvent affublées d’un petit texte. Les féministes sont nombreuses à y voir une arme efficace pour faire passer leur message tout en étant davantage à l’abri des trolls.

En mars 2019, Anna Toumazoff décide de lancer sa propre page Instagram de mèmes. Elle se donne un objectif : aborder le féminisme par le rire. « J’avais envie d’apporter un nouveau ton pour les gens pas du tout conscientisés mais à l’écoute de ces problématiques », explique-t-elle. Depuis, Anna Toumazoff multiplie les vannes sur le clitoris ou le no-bra et se moque aussi bien de la tenue républicaine chère à Jean-Michel Blanquer que des machos.

Lire la suite sur Causette.